Tribune libre d'août: Programme Stratégique Transversal

1/08/2013     Tribune libre     Denis Vandenbergen

Le 3 décembre dernier, lors de l’installation du Conseil communal nouvellement élu, la majorité (Ecolo - Avenir/CDH -PS) a présenté sa Déclaration de Politique Générale (DPG) sous forme d’un document de… 3 pages. Selon le Code wallon de la Démocratie locale, cette DPG est censée décrire, au minimum, les principaux projets que la majorité mettra en oeuvre dans les 6 ans
à venir.
Vu notre surprise quant à ce nombre minime d’objectifs, ils nous répondirent vouloir inscrire
leur programme dans un nouveau projet wallon de gouvernance moderne centré sur la lanification
et l’évaluation : le Programme Stratégique Transversal communal (PST). Ce PST est un outil managérial qui permet de se doter d’une vision globale, déclinée en objectifs stratégiques, opérationnels et en actions. Il forme un document évolutif qui guide l’action de la Commune tout au long des 6 années de la législature.
Pour ce faire, la majorité nous a, logiquement, annoncé avoir besoin d’un délai supplémentaire
de 6 mois, un PST étant bien plus compliqué à rédiger qu’une simple déclaration de politique générale. Si nous avons soutenu l’idée de se lancer dans un PST, nous avons regretté ne pas pouvoir débattre, dès l’installation du Conseil communal, de l’ensemble du programme de la majorité. Rendez-vous compte : des partenaires au pouvoir depuis 12 ans, qui décident
1 an à l’avance d’aller aux élections avec un accord pré-électoral mais qui sont incapables de produire plus de 3 pages pour décrire leurs projets et objectifs ! Voilà qui nous a confortés sur ce que nous disions en campagne : ces trois partis n’avaient qu’un projet commun, rester au pouvoir.
Six mois plus tard où en sommes-nous ? Toujours nulle part ou presque.
Entretemps, la Ville a répondu à un appel à projet de la Région wallonne visant à soutenir des communes pilotes désirant rédiger un PST. Notre Commune a donc dû se plier au calendrier de la Région wallonne, prévoyant la présentation des PST communaux pour octobre. Soit…
un an après les élections.
Précisons ici que les autres communes-pilotes inscrites dans la démarche du PST ont présenté une déclaration de politique générale complète à leurs Conseils communaux respectifs. A Ottignies-Louvain-la-Neuve, le Conseil communal devra attendre une année complète afin de pouvoir connaître et discuter du programme de la majorité. Suite à nos interrogations et notre
impatience sur l’état d’avancement du PST, la majorité nous a promis de présenter quelques pistes (qui seront détaillées dans le PST) fin juin et nous a invités à réfléchir avec elle sur certains sujets durant les vacances. Souhaitant mener une opposition constructive, nous avons bien videment marqué notre accord sur des réunions de travail en juillet et août. Le 25 juin, la majorité a donc présenté, à la presse d’abord, au Conseil communal ensuite, une douzaine de pages l’intentions et de projets, parfois détaillés, intitulés « Le développement d’une ville citoyenne et participative ». Devant un document peu détaillé qui ne permet pas d’émettre un avis (politique) motivé, arrivés si près de la présentation finale du PST (en octobre) et souhaitant réellement pouvoir travailler sur ce dernier avec la majorité durant les vacances, nous n’avons pas voulu débattre en séance publique du contenu de ce document afin de ne pas créer de tensions.
Nous souhaitons pouvoir aborder ces points importants pour l’avenir d’Ottignies-Louvain-la-Neuve de manière sereine, en dehors de tout débat partisan, loin des clivages qui auraient immanquablement eu lieu lors d’une séance publique du Conseil. En aucun cas nous ne refusons de nous prononcer. Notre réaction en Conseil et dans ces pages le prouvent. Le débat public sur le PST aura lieu lorsque ce dernier sera terminé et présenté, en octobre. Nous préférons d’abord
nous concentrer sur les quelques réunions de travail majorité/opposition qui prendront place durant les congés. N’étant pas naïfs, nous savons pertinemment que ce PST ne pourra porter notre griffe. Il restera le programme de la majorité qui, vous l’aurez compris durant la
campagne, diffère du nôtre sur plusieurs points. Par contre, forts d’un groupe de conseillers renouvelé et jeune, nous souhaitons pouvoir y apporter un regard neuf et des idées nouvelles.


 Ajouter un commentaire 
Votre nom :
Votre courriel :
Votre note :
Commentaire :
Me prévenir lorsqu'il y a de nouveaux commentaires sur cette page
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
Retranscrivez ici les lettres contenues dans l'image ci-dessus: