Renforcer la cohésion sociale

Sport

L'activité physique et le sport en général sont vecteurs de santé. Nous voulons lutter contre la sédentarisation actuelle en promouvant la pratique régulière d'un sport.

Le sport est aussi un vecteur d'éducation, de valeurs et d’échange multiculturel. Il joue un rôle sociétal important comme vecteur d'intégration, de participation et d'appartenance.

Le sport implique la solidarité mais aussi et surtout le respect de l’autre et des règles, le fair-play, le goût de l’effort, le mérite, le dépassement de soi, autant de notions fondamentales à acquérir dès le plus jeune âge.

A nos yeux, il doit donc être une priorité de la Ville car il permet de prévenir la délinquance et constitue un levier de protection et d'émancipation de la jeunesse.

Notre commune dispose déjà d'un certain nombre d'infrastructures sportives. Il faut les valoriser de manière optimale et les compléter pour toutes les disciplines pour lesquelles cela est nécessaire.

Notre ambition est d'augmenter et de faciliter l'accès au sport pour tous.

 

Nous proposons :

- La création d'une asbl de gestion et de coordination sportive pour apporter une aide professionnelle aux gestionnaires d’infrastructures et de clubs. Elle rendra également accessible toute l’information concernant le sport et les clubs dans la commune.

- Des chèques sport pour tous les jeunes d’Ottignies-LLN  âgés de 6 à 18 ans.
- De favoriser des partenariats publics/privés permettant l’organisation de manifestations sportives majeures.
- L’extension de la plaine sportive des Coquerées.
- La concrétisation du projet de nouvelle plaine sportive pour le rugby, la pétanque et le base-ball avenue Baudouin à Louvain-la-Neuve.
- D'augmenter le soutien logistique et organisationnel des événements initiés par les clubs ;
- Un accompagnement par des éducateurs permanents sur des terrains multisports de quartiers.

 

L’école étant un des premiers lieux de rencontre des jeunes avec le sport, la pratique doit y faire l’objet d’une attention particulière dès le plus jeune âge. Le sport à l’école, ou plutôt l’éducation physique, est trop souvent le parent pauvre de l’enseignement. La commune doit oser lancer le débat au sein de l'enseignement communal avec les différents acteurs de l'éducation physique concernant la pratique du sport à l'école.

 

Nous proposons :

- De poursuivre l’action sport à l’école en association avec les clubs sportifs

- De susciter l'organisation d'une compétition multisports interscolaire ou parascolaire en collaboration avec les écoles de la commune, l'Adeps et éventuellement en partenariat avec d'autres communes
- Que l'Echevin des Sports joue un rôle essentiel dans le dialogue avec les professeurs de gymnastique et les écoles afin de donner plus d'importance aux activités physiques et de détecter les talents sportifs à haut potentiel.

 

Culture

La culture est un facteur essentiel d’épanouissement et de socialisation. Elle renforce la participation des citoyens à la société. Elle joue également un rôle préventif des problèmes sociaux et de l’exclusion.

Culture, démocratie et liberté sont intimement liées. La culture revêt bien entendu un aspect de divertissement, de plaisir, d’épanouissement personnel mais elle est aussi un facteur de citoyenneté. Il faut dès lors tout mettre en œuvre pour garantir un véritable accès du plus grand nombre à la culture.

En tant que Pôle culturel du Brabant wallon, notre commune doit être instigatrice d'innovation.

L'investissement d'aujourd'hui dans l'éveil culturel des enfants est l'essor de la culture de demain. Nous souhaitons réaffirmer le lien entre l'éducation et la culture par l’intermédiaire de l'école. Nous considérons l'accès des enfants à la culture comme prioritaire.

 

Nous proposons :

- De réintroduire, dans le contexte scolaire, des activités consacrées à la pratique culturelle et artistique.
- D'apporter un support aux écoles afin qu'elles amènent les élèves à s’ouvrir aux différentes formes de cultures et à assister à des spectacles, des événements, des expositions, etc. Il faut motiver les élèves, encourager les enseignants et convaincre les parents.
- D'organiser une fois par an un événement culturel réunissant les écoles de la commune comme p.ex. une pièce de théâtre ou un spectacle musical 
- De faciliter la collaboration entre les écoles et les académies.

 

Nous pensons que la culture ne doit en aucun cas dépendre de facteurs pécuniaires ou sociaux. Elle doit dès lors être accessible à tous.

En tant que second niveau de pouvoir qui finance la culture, la commune joue dès lors un rôle important dans la vie culturelle via les subsides qu'elle accorde aux différentes associations culturelles ou évènements culturels.

 

Nous proposons :

- D’instaurer un système de chèque-culture à destination des jeunes d’Ottignies-LLN âgés de 6 à 25 ans.
- De renforcer le mécanisme « article 27 » donnant accès aux lieux et spectacles culturels à des prix planchers pour les personnes précarisées (et uniquement à celles-ci).
- D’accentuer l'aide apportée aux comités des fêtes.
- De favoriser les partenariats publics/privés lors de certaines organisations.
- De soutenir le travail réalisé par nos bibliothèques.
- De favoriser l’interculturalité par l’organisation d’événements où les communautés actives dans notre commune ont la possibilité, ensemble, de présenter leurs coutumes, traditions, folklores, gastronomies, etc..

 

Il est essentiel de favoriser la présence de la culture dans cette sphère de vie qu’est la commune. Il faut donc veiller à ce que les « lieux de culture » soient/restent accessibles, conviviaux, agréables mais aussi fonctionnels et suscitent l'expression artistique.

 

Nous proposons :

- De poursuivre la rénovation du centre culturel d’Ottignies en rendant possible la rentabilisation maximale de l’outil en revoyant les accès et espaces permettant plusieurs activités au même moment.
- De favoriser l’installation d’oeuvres d’art dans les lieux publics sous forme d’expositions temporaires ou d’implantations définitives.
- De continuer à développer nos lieux de création artistique comme le centre culturel, le théâtre Jean Vilar ou la ferme du Biéreau.
- De mettre en avant des artistes locaux par la réalisation ou le soutien à des réalisations tels que les parcours d’artistes.
- De soutenir les activités du théâtre Jean Vilar à Louvain-la-Neuve.
- De permettre aux artistes et artisans locaux d’exposer et d’expliquer leurs travaux ou œuvres lors d’une fête des artisans et artistes.

 

Festivités

Le Carnaval est l'expression même de la joie populaire qui annonce la fin de l'hiver. Louvain-la-Neuve dispose déjà de 2 cortèges de carnaval (qui doivent bien entendu persister) : celui des étudiants et celui du Blan T'Chfau. Mais nous regrettons qu'Ottignies-Louvain-la-Neuve n'ai pas de grand Carnaval réunissant les habitants de toute la commune.

Aussi, nous avons la volonté de réunir les différents comités des fêtes et groupes folkloriques existants dans la commune ainsi que les comités de géants et tous les habitants intéressés afin d'organiser des réjouissances populaires et un cortège carnavalesque les réunissant. Les écoles de la commune seraient aussi invitées à participer au cortège des écoles ainsi qu'à un bal costumé.

 

Nous continuerons à soutenir activement les divers comités des fêtes.

 

Enseignement communal

PISA, les indicateurs de l’enseignement, les rapports de l’inspection et les évaluations externes : toutes ces mesures confirment le niveau très moyen des élèves en Fédération Walonie-Bruxelles. Sous cette « moyenne » se cachent de grands écarts entre élèves très performants et élèves très faibles dont le nombre augmente. En témoigne également le taux de redoublement qui a été multiplié par trois en dix ans.

La raison principale de cette tendance est l’absence de maîtrise des fondamentaux par de plus en plus d’élèves : lire, écrire, compter.

Or, ce sont ces bases qui conditionnent toute la suite du parcours du jeune : cursus scolaire, d’abord, et vie professionnelle et sociale ensuite.

C’est donc sur ces fondamentaux que doivent porter tous les efforts.

 

Nous proposons :

- D’user de l’autorité de la Ville pour imposer à la Fédération Wallonie-Bruxelles (ex Communauté française) d’assumer enfin ses responsabilités dans la mise à disposition de nouveaux locaux adaptés pour l’Athénée de Lauzelle. Ce dossier est ouvert depuis 15 ans. Cela suffit !
- De finaliser la construction de l’Ecole communale de Lauzelle
- De sécuriser les abords des écoles, et offrir des bâtiments scolaires sûrs, entretenus, et accueillants
- De mettre l’accent sur la maîtrise des fondamentaux dans l’enseignement communal afin:
a. d’apprendre à tous les élèves à lire, à écrire et à compter
b. d’apprendre aux élèves à apprendre en français
c. de détecter les difficultés d’apprentissage et y remédier à l’école, sans obliger les parents à recourir à des cours particuliers
d. de détecter les élèves présentant certains troubles de l’apprentissage (dyslexie, dyscalculie…) ou certaines caractéristiques (haut potentiel) et les prendre en charge à l’école, au besoin avec un soutien extérieur complémentaire
e. d’intégrer et d’utiliser les nouvelles technologies en classe et en complément du travail fait en classe.
- De développer l’accueil extrascolaire, notamment par la mise en place de collaborations fortes entre l’école et un ensemble d’acteurs qui contribuent au développement du jeune avant et/ou après l’école : bibliothèques, musées et les académies de musique, clubs sportifs, tissu économique local (PME, industries,…), écoles de devoirs, secteur associatif.
- De promouvoir une alimentation variée et de qualité dans les écoles communales.
- De développer l’apprentissage des langues dès la 3ème maternelle, notamment par la pédagogie immersive et, le cas échant, en utilisant sa proximité géographique ou les contacts nés de jumelages avec des communes de langue étrangère
- D’étudier la possibilité de prévoir des échanges linguistiques avec des écoles communales de Leuven.
- De réduire les frais scolaires des élèves plus défavorisés
- De poursuivre l’aide aux associations actives dans le domaine de l’éducation à la circulation en rue. (Débrouillards, Provélo, …).
- De continuer à prendre en compte les remarques émises au conseil communal des enfants.
- De soutenir l’action des écoles de devoirs dans la ville.