Logement

Nous proposons:

- De garantir les investissements nécessaires à la rénovation lourde et aux économies d’énergie dans le parc immobilier public.
- D’encourager la vente aux locataires occupants.
- De créer encore 150 nouveaux logements publics locatifs sur la législature via les Sociétés de Logements de Service Public (SLSP). Il y a environ 200 demandes de ménages de la Ville en attente.
- De créer des logements d’attente gérés par la Ville. Le système à points mis en place par le Gouvernement wallon ne permettant pas de réserver les logements publics des SLSP prioritairement à nos habitants, la Ville doit pouvoir offrir une possibilité d’hébergement d’urgence à tous ses citoyens en difficulté sociale.
Pour ce faire, elle conventionnera avec les SLSP un nombre suffisant de logements sociaux qu’elle prendra directement en location. Ces logements hébergeront exclusivement des citoyens d’Ottignies – Louvain-la-Neuve en attente d’une attribution dans un logement social géré par une SLSP.
La Ville y réservera en priorité l’accès à ses concitoyens domiciliés.
- De créer des logements acquisitifs à prix raisonnable. Le secteur immobilier privé atteint des niveaux tels que nos jeunes ménages n’arrivent plus à acquérir un logement dans leur propre commune. Il y a donc un besoin public non rencontré par le secteur privé, et la Ville doit dès lors y répondre avec tous les outils dont elle dispose.
- 500 nouveaux logements et/ou terrains à bâtir à coûts modérés seront initiés sous la législature via une collaboration active avec la Régie foncière provinciale, les SLSP, et tous les autres opérateurs potentiels pour autant qu’ils puissent apporter un appui efficace aux projets.
- D'utiliser les outils publics existants pour agir activement sur la gestion des réserves foncières disponibles, et en créer de nouvelles via une politique d’aménagement du territoire qui permettra de mettre sur le marché immobilier des biens et terrains d’une valeur inférieure au marché et accessible à la classe moyenne.
- D’offrir une aide fiscale locale à l’acquisition de son logement.
Nous mettrons en place ce mécanisme d’aide par le remboursement des centimes additionnels communaux au Précompte Immobilier. Moyennant le respect de certains critères (ancienneté dans la commune, niveau maximum de revenu et de revenu cadastral,…), la part communale du précompte immobilier sera remboursée pendant les 7 premières années :
a. Aux acquéreurs de leur premier logement et âgés de moins de 35 ans
b. Aux locataires de logement sociaux qui se portent acquéreurs de leur logement
c. Aux acquéreurs de logements moyens construits et/ou subventionnés par les pouvoirs publics ou des sociétés mandatées par ceux-ci
- D’imposer un quota de logement à prix modéré dans les charges d’urbanisme des futurs grands projets immobiliers (Voir Courbevoie et zone Athena).