décembre 2021 | OLLN2.0
 

Mois : décembre 2021

Communiqué de presse OLLN 2.0 – MR – 26 décembre 2021

Le groupe OLLN 2.0-MR a appris, par voie de presse, la délivrance du permis pour l’exploitation, en hôtel de luxe, du château de Limelette. Il a également pris connaissance de la position du président du Conseil communal, Cédric du Monceau, se distanciant ouvertement et critiquant vertement la position du collège communal dans ce dossier.

« Nous prenons acte de ce désaccord au sein de la majorité ottintoise, qui semble de moins en moins forte que la durée de leur coalition est longue », indique Nicolas Van der Maren, chef de file du groupe OLLN 2.0-MR au conseil communal. Sur le fond du dossier, « si nous accueillons, par principe, positivement l’activité économique sur le territoire et si nous reconnaissons quelques améliorations dans le projet, comparé aux premières moutures, nous craignons qu’elles ne soient pas suffisantes, tant sur le plan environnemental, que sur le plan de la mobilité.  Faut-il rappeler que le projet est situé au milieu d’un bois, au bout d’une voirie locale étroite desservant un quartier résidentiel ? nous partageons le point de vue des riverains à cet égard ! ».

Le Groupe OLLN 2.0-MR regrette aussi le manque de vision globale à l’échelle communale pour le développement urbanistique et économique qui semble plus sujet à aux initiatives des investisseurs et promoteurs qu’être le fruit d’une réflexion politique sur le devenir de notre ville… Comment comprendre qu’on décide de l’implantation d’un hôtel au château de Limelette, quand on ne sait toujours pas ce que deviendra la place du centre d’Ottignies (dont la ville détient pourtant toute la maîtrise foncière) ou qu’on ignore quelle sera la reconversion de l’hôpital Saint-Pierre ou encore où sera relocalisé le nouveau commissariat ottintois ? quid encore du développement urbanistique du futur nouveau quartier de la gare ? Est-ce qu’un hôtel de l’ampleur du projet controversé n’y aurait pas trouver une place plus naturelle ?

« En ce début de nouvelle année, nous appelons de tous nos vœux, le collège communal à avancer avec cohérence dans l’ensemble des dossiers précités », clôture Nicolas Van der Maren

Contacts :

Nicolas Van der Maren

Conseiller communal

Chef de file OLLN 2.0-MR

Tous les promeneurs connaissent ce magnifique chemin de campagne au milieu des champs (du bout de la rue de Moriensart à la rue du Grand Chemin à Lasne), sis sur le plateau de Céroux et duquel on jouit d’une vue imprenable sur la tour de Moriensart. Ce vieux chemin pavé recouvert par endroits de fin gravier est fréquenté depuis toujours par les cyclistes, cavaliers, et promeneur au grand bonheur des amoureux de la nature.

Pourquoi le bétonner aujourd’hui ?
C’est la question que nous avons posé au Collège lors du Conseil communal du mois de novembre. Réponse de la majorité (Ecolo-Avenir-PS) :

On peut recevoir des subsides de la Région wallonne et de la Province, réduisant ainsi la charge de la ville à 188.000 € sur les 400.000 € budgétés (NDLR : les moyens de la Région et de la Province ne seraient-ils pas aussi de l’argent public ?) ;

Le chemin actuel est difficilement praticable par les vélos cargos et les trottinettes électriques…

Cette portion de chemin serait un maillon essentiel d’un futur réseau cyclable vers Bruxelles (NDLR : mais avant et après le km bétonné, les chemins d’accès restent dans leur état).

Pour nous, c’est juste une dépense inutile ! Si la ville dispose de tels moyens, il y a bien d’autres endroits à Céroux qui mériteraient l’attention du Collège, comme les rues du Puits, du Bois Henri etc.

Ceci n’est pas un bulletin communal !
Lors du Conseil communal d’octobre, le Collège s’était ému de ce que le groupe OLLN 2.0-MR colportait des « fake news » en relatant les effets de l’augmentation des impôts communaux sur les citoyens, dans notre publication annuelle « Ceci n’est pas un bulletin communal », qui venait d’être distribué en toutes boîtes dans notre commune.
Si nous admettons une certaine confusion dans la rédaction de l’article controversé, nous tenons à clarifier et confirmer le propos. Les centimes additionnels communaux au précompte immobilier sont bel et bien passés de 1900 à 2100 en 2003 et à 2400 en 2019. La part communale à l’IPP (impôt des personnes physiques) est, quant à elle, bien passée de 6% à 6,7% en 2014 et à 7,7% en 2019. Sur base du compte 2020 de la ville, des chiffres officiels (l’Office belge de statistique – Statbel) du nombre de contribuables et du nombre de logements et bâtiments soumis au précompte immobilier, nous avons chiffré ces augmentations pour un couple actif, propriétaire de son logement, à 517,79 € en moyenne ! Et ceci n’est malheureusement pas une fake news… pas plus que les dépenses que ces augmentations servent à financer (comme bétonner le chemin de promenade n°16 à Céroux)… Nous le regrettons !

Pour le groupe OLLN2.0-MR

Jacques Otlet,
Dominique Bidoul,
Nicolas Van der Maren,
Cédric Jacquet

Conseillers communaux

OLLN2.0 ©2022. All Rights Reserved.