Intervention de Nicolas van der Maren (CC du 04/02/2022) | OLLN2.0
 

Intervention de Nicolas van der Maren (CC du 04/02/2022)

| Posted in Actu

C’est une soirée très particulière pour nous tous ce soir, pour le conseil bien sûr et pour notre ville !

Un débat pas évident car plus encore que d’habitude, il n’y a plus aucune
chance d’infléchir les positions des uns et des autres. Aussi me contenterai-je d’une simple déclaration, en trois temps, pour rappeler le contexte politique de notre ville, rappeler les faits de ces 15 derniers jours pour finir par exposer notre positionnement ! Nous ne prolongerons pas les interventions au-delà du raisonnable mais, toutefois, Cédric Jacquet et Nancy Schroeders, particulièrement exposés et impliqués à mes côtés depuis le début de cette histoire, complèteront mes propos !

Pour le contexte d’abord, de quoi nous parlons?

  1. D’une majorité ecolo-cdH-PS de plus de 20 ans qui s’est construite
    à la faveur d’accords pré-électoraux renouvelés 4 fois pour exclure le
    parti qui était encore le 1er parti de la commune jusqu’aux élections de
    2018.
  2. D’une majorité avec une nouvelle bourgmestre et de nouveaux
    échevins ecolos depuis 3 ans.
  3. D’une mandature qui stagne et n’avance pas beaucoup, surfe sur
    l’augmentation des taxes… Au bilan à mi-mandature de la majorité en
    place, on retrouve : l’augmentation des additionnels aux IPP et au
    précompte immobilier, la création de taxes multiples et variées, une
    révision cadastrale et, in fine, des euros en moins chez nos citoyens.
  4. Tout ça pour quels grands projets ? Aucune avancée majeure dans
    les grands dossiers de notre ville : le SOL de l’esplanade voté en 2017,
    suite à une consultation populaire dont nous nous sommes tous féliciter
    est toujours au point mort, la place du centre à Ottignies n’est toujours
    pas réhabilitée, le commissariat est dans un emplacement provisoire
    depuis une 2Otaine d’années, toujours pas une MR(S) publique sur notre
    territoire, et j’en passe !
  5. Des partenaires stratégiques traînés dans la boue par presse
    interposée, des recours en justice contre les communes voisines, des
    menaces contre la province.
  6. Des partenaires de majorité qui se déchirent publiquement
    jusqu’au divorce.

Retour sur les faits

  1. Le 18/01 nous sommes convoqués, « en urgence » par le PS et cdH
    qui nous disent en chœur avoir atteint un point de non-retour… que le
    travail au sein du collège n’est plus possible. Que les ecolos la jouent
    chacun pour soi ! qu’ils sont atteints de la rage taxatoire, alors que les
    grands dossiers de notre ville n’avancent guère, qu’ils ont le sentiment
    d’être en affaires courantes… ce sont leurs mots, pas le miens !
  2. Nous acceptons, évidemment, de les rencontrer, les écoutons et
    décidons finalement de prendre nos responsabilités dans l’intérêt
    collectif de nos concitoyens !
  3. C’est que, contrairement à ce que certains essayent de faire croire
    à la population, nous ne profitons pas d’une lacune juridique du décret
    wallon, non, c’est que nous vivons dans un système démocratique à ce
    point élaboré qu’il permet de rectifier la trajectoire quand celle-ci prend
    une mauvaise direction, même en cours de mandature. Et avec 18 élus
    sur 31, nous représentions clairement et démocratiquement une
    majorité des habitants, conformément aux résultats des élections, seul
    procédé démocratique pour recueillir l’avis des citoyens. Cette nouvelle
    majorité n’était ni plus ni moins démocratique ou légitime que le
    majorité actuelle au regard des dernières élections communales!
  4. L’argument selon lequel la majorité changeait après 3 ans et
    risquait de déstabiliser la commune ne tenait pas car en réalité, si la
    majorité change en milieu de mandature, elle change surtout et avant
    tout après 22 ans d’une même majorité… Alors après 22 ou 24 ans,
    quelle différence ? ne valait-il pas mieux tenter de redresser la situation
    dès maintenant ? le ecolos eux-mêmes ne louent-ils pas les mérites de
    l’alternance en politique comme étant bénéfiques à la démocratie !

Notre positionnement :

Nous ne sommes pas responsables des 22 dernières années de politique
communale à Ottignies-LLN.

Nous ne sommes pas responsables des comportements égocentrés de certains au sein du collège.

Nous ne sommes pas responsables de la mésentente au sein du collège… Nous n’avons pas causé la dégradation des relations de la ville avec ses partenaires !

Nous nous sommes juste rendus disponibles grâce à une opposition
constructive et nuancée tout au long de ces dernières années.

C’est dans cet esprit que nous étions prêts à prendre nos responsabilité, à
renouveler la classe politique ottintoise, à faire avancer, enfin, nos grands
dossiers ! à rendre une politique fiscale plus juste ! à replacer notre ville sur
l’échiquier politique du Brabant wallon, à rendre à notre ville sa crédibilité
auprès des partenaires stratégiques !

Nous pensions que le cdH et le PS souhaitaient aussi cet élan et ce renouveau, nous pensions sincèrement qu’ils partageaient notre ambition.

Nous avons pu constater depuis une dizaine de jours, que leurs intérêts
personnels et ceux des partis sont toujours prioritaires, que les enjeux ont
probablement dépassé les frontières de la commune. Nous n’étions pas naïfs mais nous n’avons pas voulu jouer dans cette mascarade.

Le masque est tombé sur la manière dont vos partis font de la politique, non pas dans l’intérêt de ses habitants mais selon les ordres, les consignes, les injonctions des présidents.

Je vous plains mes chers amis du Collège, vous qui allez devoir voter contre
votre propre signature sur cette motion de méfiance et manger publiquement votre parole.

A peine votre encre avait-elle séchée que déjà vous reveniez sur votre
signature.

Comment vos électeurs pourront-ils vous faire encore confiance demain ?

Cela pourrait être comique si cela n’était pas tragique. Nous le regrettons parce que les messages de soutien que nous recevons de la population sont aussi, si pas plus nombreux que les signataires de la pétition commanditée par certains partisans d’ecolo…

Aujourd’hui, nous sommes certes déçus. Mais croyez-nous pas pour nous !

A titre personnel, je suis en bonne santé, heureux en ménage, en famille, j’ai un travail que j’aime… Alors croyez bien qu’il n’a jamais été question d’une ambition personnelle, surtout pas en cours de mandature. Si j’étais prêt à endosser le costume de Bourgmestre, à en assumer la lourde responsabilité, au risque même de perdre en confort de vie, c’était uniquement par conviction et pour travailler à une meilleure commune !

Nous n’avions rien demandé et certainement pas ce cirque partisan imposé en page nationale qui abaisse naturellement l’image et la réputation de la
politique, de l’opposition mais également celle de notre cité.

Si nous sommes déçus, c’est avant tout pour les citoyens et pour les traces que va laisser cet épisode.

Aujourd’hui, nous sommes les seuls à incarner le changement à OLLN, les seuls à proposer une alternative crédible puisque le PS et le cdH ont officiellement démontré leur incapacité à changer.

C’est pourquoi nous irons jusqu’au bout de notre démarche, et voterons pour cette motion de méfiance et ce nouveau pacte de majorité. Sans la moindre illusion, nous sommes conscients que seuls les membres de notre groupe la soutiendront. Nous la voterons toutefois parce qu’en signant cette motion et ce pacte de majorité, c’était motivé par un engagement sincère et profond, tourné vers notre ville et nos habitants !

Je ne pense pas qu’il faille épiloguer beaucoup plus longtemps ce soir, même si l’un ou l’autre de mes co-listiers auront à cœur de s’exprimer à leur tour comme annoncé en début d’intervention.

Alors je voudrais clôturer en me projetant dans l’avenir. Et je vais peut-être
vous étonner, mais je nous souhaite, et quand je dis « nous », je veux dire
« nous, les habitants d’Ottignies-Louvain-la-Neuve » , je NOUS souhaite que le collège puisse retrouver la sérénité qui lui a tant fait défaut ces dernières
années, je nous souhaite que la majorité puisse trouver une certaine dignité.

Je nous souhaite surtout qu’elle avance enfin sur les dossiers en souffrance
dont vous avez-vous-même fait l’étalage en long et en large !

Pour notre part nous resterons dignes, droits et au service de la Ville et de ses habitants. Nous continuerons à nous mobiliser sur TOUS les dossiers et pour tous les citoyens et mènerons une opposition très critique, très forte mais toujours constructive et nuancée parce que nos habitants méritent tellement mieux que le triste spectacle auquel vous vous êtes livrés ces deux dernières semaines !


1 thought on “Intervention de Nicolas van der Maren (CC du 04/02/2022)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

OLLN2.0 ©2022. All Rights Reserved.