admin – OLLN2.0
 

Auteur : admin

L’écologie est un domaine de réflexion vaste qui prend en compte à la fois les problèmes de l’homme, mais aussi les dégâts occasionnés par celui-ci sur son environnement.

Parce qu’au delà de nos couleurs et mandats politiques, nous sommes avant tout des citoyens soucieux de préserver notre planète pour les générations à venir, nous sommes heureux de vous annoncer que notre motion « zéro plastique » proposée par nos Conseillers communaux Nicolas Van der Maren et Cédric Jacquet, a été adoptée majoritairement (à l’exception de Kayoux qui s’est abstenu) par le Conseil communal du 26 février 2019.

Concrètement, cette proposition se compose de deux éléments:

Interdire le recours au plastique à usage unique au sein de l’administration communale (gobelets, pailles, couverts, etc.)
Mettre en place cette option dans tout marché public entrepris par la ville afin de limiter l’utilisation du plastique.

Texte de la motion déposée
Communiqué de presse

En décembre 2018, Bénédicte Kaisin, cheffe de file du Groupe OLLN 2.0-MR depuis 2013, a fait le choix de passer la main. Réélue avec le magnifique score de 1600 voix, elle a décidé de mettre en place dès à présent, une équipe qui préparera les élections de 2024.

Depuis deux mois, tout conseiller communal qui le souhaitait, avait la possibilité de poser sa candidature et de présenter une feuille de route. Celle-ci devait définir la ligne de conduite du groupe. La date limite était fixée ce 19 février afin que les membres désignent leur nouveau leader.

C’est ainsi que le Groupe OLLN 2.0-MR a désigné Nicolas Van der Maren, conseiller communal depuis 2012, en tant que «chef de groupe».

Cette réunion a permis aux élus OLLN 2.0-MR de remercier chaleureusement Bénédicte Kaisin pour son engagement au cours de ces 6 dernières années et en particulier d’avoir mené la liste lors des élections communales d’octobre 2018. Bénédicte Kaisin demeure pleinement engagée au sein du groupe OLLN 2.0-MR et en en particulier au sein du conseil communal.

Et c’est avec ses encouragements et félicitations ainsi que ceux des autres élus OLLN 2.0-MR que Nicolas Van der Maren a repris le flambeau.

Le challenge est de taille pour Nicolas et le groupe OLLN 2.0-MR : rentrer dans une majorité en 2024. Pour cela, il faudra reconquérir l’électeur et considérer les changements dans les attentes de la population… « Il ne faut jamais partir du principe que tout est acquis, que nous sommes les plus forts », explique Nicolas Van der Maren. « Nous devons développer une opposition forte et constructive, une opposition assertive et ouverte ! Plus encore que par le passé nous voulons incarner une force de proposition ».

La section MR d’Ottignies-Louvain-la-Neuve soutient cette désignation avec enthousiasme : « Je suis très confiant pour l’avenir, Nicolas a le profil qu’il nous fallait et je suis convaincu que nous pourrons collaborer en bonne intelligence pour faire face aux défis qui sont les nôtres » précise Denis Vandenbergen, Président de la section MR ottintoise.

 

Ce 22 janvier dernier, la Bourgmestre Chantry a présenté la déclaration de politique communale de la majorité (Ecolo-Avenir/CDH-PS) pour les 6 années à venir. Le Groupe OLLN 2.0, par la biais de Nicolas Van der Maren, a réagi de façon très nuancée.

 

D’une part, notre groupe soutient globalement les « 3 idées de forces transversales », à savoir (i) la qualité de vie de tous les habitants, (ii) la transition écologique et (iii) la participation citoyenne, dès lors que nous retrouvions ces éléments de transversalité dans notre programme également.

 

D’autre part, si nous trouvons positif que certaines thématiques soient qualifiées de primordiales par la majorité, nous regrettons le manque d’ambition notamment en matière de politiques du logement, de la mobilité et de la culture. Plus encore, nous avons dénoncé que certaines thématiques comme le développement économique, l’emploi et la sécurité étaient totalement absentes de la déclaration de politique communale alors qu’Ottignies-LLN est pour ainsi dire la seule commune du Brabant wallon où le chômage augmente alors qu’il est diminution au niveau de la province !

 

Finalement, nous avons pris note de l’aveu de faiblesse de majorité quant aux finances communales et craignons une augmentation de la fiscalité à court ou moyen terme au sein de notre commune.

 

En gage d’opposition constructive et dans l’attente du Plan Stratégique Transversal (PST) qui complètera, voire améliorera, cette déclaration de politique communale, le groupe OLLN 2.0 a voté « abstention ».

 

Pour consulter le texte de complet de l’intervention de Nicolas Van der Maren au nom du groupe OLLN 2.0-MR, cliquez ici

 

Bonjour, je parcours le pays en vélo d’Ottignies jusqu’à Perwez, Genappes, Nivelles, Jodoigne. Ce qui m’enchante c’est d’emprunter les chemins champêtres malgré les obstacles. Pour moi, les seuls endroits où il faut tracer des pistes cyclables sont les routes partagées entre véhicules et cyclistes. Peindre un chevron sur le bord de route, n’est pas une piste cyclable. Lorsqu’on trace une piste, il ne faut pas qu’elle s’arrête brutalement d’une commune à l’autre. Je suis absolument contre le bétonnage (largeur 2m) de divers chemins de campagnes. Par contre je trouve dommage que l’on ne puisse emporter son vélo sur le bus TEC. Pourtant du temps des trams vicinaux, cela se faisait. Dans les pays de neiges, on peut fixer les skis à l’arrière du bus. Pourquoi ne pas demander au TEC de placer un porte vélo à l’arrière. Ce qui permettrait d’aller plus loin encore. Merci de m’avoir lu.

 

 

Idées

| Leave a comment

Bonjour,

Je suis un jeune citoyen et j’ai deux idées à vous partager.

La première serait d’interdire le vente de glyphosate, rondup et autres genres de pesticides nocifs pour la santé. Ça serait déjà une bonne chose de montrer qu’au niveau communal on peut faire bouger les choses. Vu que nos ministres qui s’engage soit disant à les supprimer, ne font que rallonger de plus en plus sont existence.

La deuxième serait de faire des transports gratuit. À Dunkerque et dans d’autres villes, certains transports sont devenu gratuit. Ce qui peut d’une part diminuer le nombre d’automobiliste. D’autre part, désengorgé la ville aux heures de pointes. Et peut-être même dégager un peu la gare d’Ottignies.

 

Bien évidemment ce ne sont que des idées, en espérant qu’elles puissent être appliqué si OLLN 2.0 remporte les communales.

 

Dans le cadre de la présente campagne électorale, on pourrait proposer à mon avis:

  1. la décroissance ou, à tout le moins le gel, des additionnels communaux et provinciaux;
  2. le remboursement proportionnel des additionnels  au  précompte immobilier pour les particuliers et les professionnels préjudiciés par des travaux publics.

Notre cheffe de file et tête de liste a été interviewée par le Soir concernant la situation politique locale à Ottignies-LLN et fédérale.
Elle n’a pas manqué de rappeler l’accord pré électoral Ecolo-Avenir (cdH)-PS qui truste le pouvoir depuis 18ans et tente encore une rente de 6 ans. Sans projet commun, sans liste commune et avec un bilan commun que visiblement ils ne défendent qu’à demi mots… N’hésitez pas à rappeler cet accord auprès de vos amis, voisins et connaissances pour que cette fois, nous n’entendions plus « Ah, il y avait un accord ? Je n’étais pas au courant… »!

Retrouvez l’article sur le site du Soir (article disponible moyennant paiement pour consultation)

 

Betterstreet

| Leave a comment

L’application Betterstreet permet aux citoyens d’interagir avec leur commune pour signaler tout problème, dégât ou malpropreté dans ses rues ou espaces publics.

Elle est installée dans la plupart des communes du Brabant Wallon, pourquoi pas OLLN ?

Je l’attends depuis plusieurs années…

https://betterstreet.org/citizen

 

I do not think that Ottignies’ potential is used in 100%. I believe there are at least few things that could be improved. Please find below some propositions to consider:

  • beautification/revitalization of the town – many towns in Belgium are famous because of how pictures they are; why not to make Ottignies even more cosy; to this end the town could be implemented with more benches (places to sit and relax); the buildings at the main street (Avenue des Combattants) could be repainted – to make it look representative; unfortunately there are no many green places here to sit and relax (the one close to the church at avenue des combattants is close to the street and it is not secluded, yet it could be achieved by growing a hedge that would separate that place from the main street and make it more cosy;
  • more pronounced connection with LLN; it seems those two towns are somehow connected ; to this end an ‘official’ health walk path between LLN and Ottignies could be created (it is ~4km) that would be perfect for Saturday/Sunday family walks, joggings, nordic walks, biking, etc; I have no doubts that ppl from Ottignies would walk to LLN, also that path could potentially create a flux of people from LLN to Ottignies, providing that there will be some kind of a ‘magnet’ here in Ottignies (see below)
  • in addition to beautification (more green and nice/cosy places) the city should provide an incentive for entrepreneurs to help them develop e.g. gastronomy-oriented businesses; if we want to make this town ‘a-place-to-go’ we have to keep here something that will attract people (e.g. the cultural center is already here + help to create few more posh restaurants + cosy green areas with benches to sit and relax).

Je suis un habitant de LLN quartier des Bruyères depuis 2016.  Comme mes voisins, je suis détenteur d’une carte de riverain me permettant de parquer mon véhicule en face de mon immeuble.

Néanmoins, il est fort rare que j’arrive à m’y parquer après 18h étant donné le nombre très élevé de voitures déjà parquées.

Ma question est la suivante : comment peut-on régler ce problème et, surtout, réguler le nombre de cartes de riverains délivrées par habitant/appartement/maison ?  Il est clair qu’il y a trop de cartes de riverains et pas assez de places de parking.

Faire son compost nécessite de suivre certaines bonnes pratiques. La ville pourrait aider les citoyens à faire du bon compost en diffusant des conseils sur les méthodes et matériel adéquat.

Le commerce disparait peu à peu du centre d’Ottignies (place du Centre, blvd Martin, Coeur de Ville, …). Afin de pouvoir faire revenir le commerce, il faut réaménager la place du Centre en la rendant plus agréable, régulièrement y organiser des petits événements avec la participation des commerçants, interdire la transformation de rez commerciaux en logement, améliorer ou prévoir une bonne signalisation de tous les commerces, etc.

Cela va permettre de recréer une vie sociale dans le Centre et favoriser le commerce de proximité ainsi qu’éviter les déplacements plus longs pour une population relativement importante par son nombre.

Rétroactes… Au conseil communal du mois d’avril, la séance s’ouvre sur une interpellation citoyenne. Le Code wallon de la démocratie locale permet en effet à tout citoyen d’interpeller le Collège en séance publique du Conseil communal. Seul le Collège étant interpellé, les conseillers communaux ne participent pas au débat.
Dans le cas d’espèce, le Bourgmestre a brièvement répondu. Il s’agissait pour ce citoyen, militant anti-nucléaire, de conscientiser les autorités communales sur le risque majeur encouru par la population en cas d’accident nucléaire. Il souhaitait voir le conseil communal adopter une motion exigeant du gouvernement fédéral l’arrêt immédiat des centrales nucléaires belges. (On se souviendra qu’une loi – donc votée par une assemblée démocratiquement élue – vient de confirmer la sortie définitive du nucléaire pour 2025 au plus tard).
Le Bourgmestre (ecolo) a répondu qu’en effet, (suite…)

Le renforcement et la concrétisation de l’Echevinat du Développement durable. Cette compétence doit être transversale car elle touche à tous les aspects de notre vie. Cet échevinat devra donc être central dans l’organisation de l’Exécutif communal. Son rôle consistera à garantir que chaque décision respecte le principe de développement durable. Ce but ne pourra pas être atteint sans une collaboration suivie tant avec les divers  échevins qu’avec l’Administration.

OLLN2.0, c’est un projet de Ville, un projet d’une nouvelle ville, notre ville d’Ottignies – Louvain-la-Neuve nouvelle version. Nous voulons passer de la version 1.0 que la majorité actuelle propose depuis maintenant 18 ans à la version 2.0, pas 1.1 ou autre, non une vraie nouvelle version.

Nous voulons cette nouvelle version de la Ville, c’est notre projet, notre souhait d’innovation et de changement. Notre projet, c’est pour vous, par vous. Notre projet, c’est vous!

 

Ce projet est soutenu par de nombreux citoyens et est porté par 31 candidats dont c’est la première expérience politique pour la moitié, l’autre moitié étant composée de Conseillers communaux ou de CPAS et de mandataires sortants apportant leur expérience. Nous avons la volonté de proposer autre chose, mais surtout de faire de la politique autrement, avec l’ensemble des citoyens. C’est le sens de la composition de notre équipe, c’est le sens de notre slogan:

Ensemble, autrement!

 

Le trèfle à 4 feuilles qui complète notre logo a été choisi car le nombre de ses feuilles est le même que le nombre d’entités que compte notre commune. Et chacune d’elle compte pour nous autant que les autres, ceci est symboliquement rappelé par la forme de coeur qu’ont les feuilles du trèfle.
Bien entendu, nous souhaitons que notre projet soit respectueux de la nature et de la biodiversité. La défense de l’environnement, la durabilité est bien l’affaire de tous. C’est ce que nous voulons rappeler aussi.
Et enfin, le  trèfles à quatre feuille porte bonheur et chance. Ce bonheur c’est celui que nous vous souhaitons à tous avec une ville où il fait bon vivre. Cette chance, c’est celle que nous souhaitons saisir pour enfin pouvoir mettre notre projet en oeuvre.

Aidez-nous à y arriver… Nous comptons sur vous!

Dans la DH du 12 février 2018, à la question « Quid de gouverner avec le deuxième plus
grand parti de la commune, le MR ? » 1 , Julie Chantry a répondu : « Ont-ils analysé leur
attitude au conseil communal envers la majorité ? ont-ils analysé cette attitude destructrice
qu’ils adoptent depuis des années ? comment vouloir encore gouverner avec le MR ?».

Ces propos sont tout particulièrement choquants, déloyaux et malhonnêtes et ne servent
que de prétexte pour justifier un accord pré-électoral avec les deux partis les moins
plébiscités par les électeurs alors qu’un élu Ecolo ottintois nous confiait la vraie raison de
l’exclusive à l’égard du MR : « on est désolés mais notre seul objectif est de garder le mayorat
à tout prix, nous n’avons d’autres choix que d’être le premier parti de la majorité! ». Et il est
vrai que d’après le décret wallon, en s’alliant avec un parti plus important qu’eux, ils perdent
automatiquement le mayorat. Mais comme par hasard, ce genre de considérations
purement politiciennes, Madame Chantry n’en fera pas état à la presse.

Par contre, ça ne la gêne pas de critiquer notre attitude en Conseil communal. Parlons-en
justement ! Le groupe OLLN 2.0 vote favorablement plus de 90 % des points mis à l’ordre du
jour par le collège communal… de son côté, quand nous mettons un point à l’ordre du jour,
la majorité nous suit dans 1 cas… sur 100 ! Quant aux points qui ne font pas l’unanimité dans
nos rangs, nous les débattons, et nous pensons que c’est aussi le rôle de l’opposition. Et
parfois, au terme du débat, nous votons contre, pour ou en nous abstenant. Souvent le vote
est libre dans nos rangs (ce qui n’arrive jamais ou quasiment jamais dans les rangs de la
majorité). Nous ne nous opposons jamais pour nous opposer, nous développons toujours
une argumentation forte, souvent nuancée… Parfois, nous sentons même que nous
convainquons certains membres du collège ou de la majorité mais, au moment du vote, la
majorité préfère toujours ignorer ces arguments et passer en force, souvent en ayant même
pas répondu aux interventions argumentées de nos conseillers !

Que Madame Chantry se rassure, nous sommes capables d’analyser notre attitude en
conseil communal, nous ! L’opposition constitue le contre-pouvoir garant de notre
démocratie, et une opposition constructive se doit de soutenir les « bons » projets du
collège mais aussi de dénoncer les dérapages de la majorité et, le cas échéant, de formuler
des propositions concrètes au conseil, ce que nous nous sommes toujours efforcés de faire.
La réalité, c’est que les Ecolos sont au pouvoir sans discontinuer depuis 1989 (et ont le
mayorat depuis 2000) en n’ayant jamais été le parti remportant le plus de suffrages aux
élections, ils sont largement majoritaires au sein du collège et ne supportent plus la moindre
1 On notera au passage que le MR constitue bien le 1 er parti de la commune et non le « 2 ème plus grands parti »
comme mentionné erronément dans l’article.

contradiction, même émanant de l’opposition dont c’est pourtant le rôle indispensable à
l’état démocratique ! Un Ecolo nous confiait même que son rêve serait que nous
gouvernions tous ensemble, sans opposition ! Bonjour… ou plutôt, au revoir la démocratie !

Nous comprenons Madame Chantry, la politique sans opposition, ça serait tellement plus
facile, la politique sans élection, ça serait encore tellement plus facile… mais avec son accord
pré-électoral et son exclusive, on n’en est pas bien loin !
Madame Chantry vient de donner le ton de la campagne, nous en avons pris bonne note !

Nicolas Van der Maren
Conseiller communal OLLN 2.0

OLLN2.0 ©2019. All Rights Reserved.